Les Photographes


Les Tours Génoises Corses


(1308 Photos et les plans d'accès aux 90 tours)


En collaboration avec Jean-Marie VERGES (auteur de plus de 50% des photographies publiées ici) et avec la participation d'autres amis internautes, nous avons photographié les 90 tours génoises mentionnées dans les guides de Pascale Larenaudie et Jacques Casamarta (parus dans une co-édition ALBANIA- Parc Naturel Régional de Corse) Ces guides décrivent à la perfection chacune des tours, fortins, citadelles de Corse, en retracent l'historique, l'itinéraire avec cartes à l'appui. Ils permettent d'accéder à ces sites, qui, en plus de nous faire revivre le passé, nous aménent à découvrir des paysages et des points de vue exceptionnels.

Le seul but de ce site est de vous donner envie de partir à leur découverte. Beaucoup sont très facilement accessibles,. D'autres vous demanderont un effort, mais vous serez récompensés par la beauté, souvent grandiose, des panoramas qu'elles vous offriront.

51 - La tour de SACRU  (Ruines)

69 -  La tour de Ghjottani 

Les noms de tour utilisés ici, sont ceux retenus dans les guides, mais certaines tours ont plusieurs appellations.
         05 CAPU ROSSU => TURGHIU
         11 ANCONE => PALMENTOGHJU
         15 CASTELLUCCIU => SANGUINERA di MARE
         25 MICALONA => TARAVU
         32 CALDARELLU => FIGARI
         34 SANT AMANZA => SANTA MANZA / CAPICCIOLU
         37 CALA ROSSA 2A => SAN BENEDETTU
         44 FIORENTINA => CAMPULORU
         45 PRUNETTU => SCALU VECHJU / PURNETU
         52 SISCO => SANTA CATALINA / CASAGHJOLA
         60 RUGLIANU => DELLA PAROCCHIA / FRANCESCHI
         66 DOLLARE => TAOLLARE / DODARI
         65 SCALO => PINO
         70 ALBO => UGLIASTRO / OLCHINI / DEL GRECO
         75 MURTELLA => PUNTA MURTELLA
         77 OSTRICONI => PARAGHJOLA
         79 CALA ROSSA 2B=> PIANOSA / TREMONTI
         87 TRUCCIA => TURACCIA
         89 GALERIA => CALCINAGHJA

Cliquez sur cette carte interactive
des tours génoises de l'île de Beauté
pour l'ouvrir dans une plus grande fenêtre
Vous pouvez tenter de reconnaitre les tours en jouant au "Jeu des tours génoises"
"Le littoral corse est constellé de tours (en corse torri), devenues un des symboles de l'île. Bien que toutes ne soient pas d'origine génoise, on les appelle généralement "tours génoises", sans distinction. La construction de ces tours génoises est la conséquence de la prise de Constantinople par les Turcs en 1453 ; les Barbaresques commencent à razzier les côtes et le feront pendant trois siècles. Elle débuta au XVIe siècle à la demande des communautés villageoises pour se protéger des pirates. En 1530, la république de Gênes dépêche deux commissaires extraordinaires, Paolo Battista Calvo et Francesco Doria, pour inspecter les tours et fortifications chargées de défendre l'île des invasions barbaresques. En 1530 la Corse a 23 tours dont 10 au Cap. Dès 1531, l'édification de quatre-vingt-dix tours est décidée sur le littoral corse, dont trente-deux dans le Cap Corse. Les travaux commencent sous la supervision de deux nouveaux commissaires extraordinaires génois : Sebastiano Doria et Pietro Filippo Grimaldi Podio. Il s'agissait d'étendre à la Corse le système de vigilance déjà en vigueur sur le pourtour méditerranéen. Ces vigies placées en avant-poste prévenaient et défendaient des attaques des Barbaresques et de tous les dangers venant de la mer. En 1730 l'île a 120 tours dont 30 au Cap.
La plupart des autres îles méditerranéennes ont elles-aussi un système de vigilance par des tours côtières, système beaucoup plus ancien pour certaines.


En Sardaigne on trouve de nombreuses "NURAGHE" (tour ronde en forme de cône tronqué).
Cet édifice mégalithique est caractéristique de la culture nuragique, culture apparue en Sardaigne entre 1900 et 730 av. J.-C.
L'ensemble de la construction est robuste : un nuraghe tient debout simplement grâce au poids de ses pierres, qui peuvent avoisiner chacun plusieurs tonnes. Certains nuraghes atteignent 20 m de hauteur. Un escalier en spirale, en pierre, est bâti à l'intérieur des murs, conduisant aux étages supérieurs ou à une terrasse, s'ils existent.




Les Tours côtières de Malte constituent des fortifications de l'île de Malte, construites entre 1605 et 1720
Face aux raids des corsaires musulmans, au xve siècle, les gozitains (en maltais Għawdxin et Gozitans en anglais) adressent une pétition à leur roi Alphonse V d'Aragon pour solliciter la construction d'un fort sur l'île de Gozo ou celle de Comino pour servir de système de veille, d'alerte et de défense, espérant ainsi dissuader d'éventuels envahisseurs. L'Università concède la levée de taxes sur l'importation du vin. Mais ni Gozo, ni Comino, ne verront la construction du moindre édifice. Quand les Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem prennent possession de l'archipel maltais la priorité réside dans la fortification et la défense du borgo. Même s'ils connaissent l'utilité des tours de guet et des fortins de défense de première ligne qu'ils avaient déjà expérimentée à Rhodes, il n'était pas dans leurs objectifs immédiats de reproduire ce système de défense dans l'archipel maltais. Les tours construites sur les trois plus importantes îles de l'archipel, Malte, Gozo et Comino, étaient au nombre de 32, il en reste 23 au xxie siècle, la première tour a été construite à Gozo en 1605 et la dernière une reconstruction de 1720 à Marsalform. L'emblème des Forces armées de Malte est une tour de Redin or sur fond de gueules. Le drapeau national des forces armées est le drapeau national de Malte surchargé d'une tour de Redin or, le fanion du commandant en chef des forces armées représente une tour de Redin or sur fond de gueules.
La culture talayotique est une civilisation qui s'est développée dans les îles Baléares, plus précisément à Majorque et Minorque pendant l'Âge du bronze
Le symbole de cette civilisation est le talayot, construction mégalithique, de forme tronconique, semblable à la nuraghe de la Sardaigne, à la « torre » de la Corse ainsi qu'aux « sesi » de Pantelleria. Leur forme est majoritairement circulaire mais il en existe aussi de forme quadrangulaire. Les talayot découverts jusqu'à ce jour sont au nombre de 274 et sont disséminés sur la totalité de l'archipel. Leur fonction n'est pas clairement définie, mais les archéologues pensent qu'ils servaient de forteresses militaires ou de tours de surveillance. Néanmoins, leur structure comporte une petite chambre dont la fonction reste encore à déterminer avec certitude.
    2A     2B
Temps A/R Ruines
64 AGNELLU 2h30
16 AJACCIO En_Ville
70 ALBO 30mn
83 ALGAGHJOLA 30mn
43 ALISTRU 30mn (Ruines)
11 ANCONE 5mn
48 BASTIA  En_Ville
33 BONIFACIO En_Ville
26 CALANCA 20mn
37 CALA_ROSSA_2A 5mn (Ruines)
79 CALA_ROSSA_2B 30mn (Ruines)
85 CALDANU  15mn (Ruines)
32 CALDARELLU 20mn
86 CALVI En_Ville
27 CAMPUMORU  30mn
23 CAPANNELLE  40mn
10 CAPIGLIOLU 1H (Ruines)
17 CAPITELLO 20mn
24 CAPRIONA  30mn (Ruines)
13 CAPU_DI_FENU 6h (Ruines)
21 CAPU_di_MURU  2h
22 CAPU_NERU 30mn
5 CAPU_ROSSU 2h30
8 CARGHJESE 30mn
20 CASTAGNA  15mn
15 CASTELLUCCIU Bateau
67 CENTURI 30mn (Ruines)
90 CORTE En_Ville
42 DIANA  2h00
66 DOLLARE 20mn
1 ELBO  Bateau
50 ERBALONGA 30mn
73 FARINOLE  15mn
40 FAUTEA  30mn
62 FINOCHIAROLA 1h30 (Ruines)
44 FIORENTINA 30mn
19 FRASSU 1h30
47 FURIANI 15mn
89 GALERIA 15mn (Ruines)
2 GARGALI  Bateau
69 GHJOTTANI 30mn
65 GIRAGLIA interdit
3 GIROLATA 3h
82 ILE-ROUSSE (Petra) 30mn
81 ILE_-ROUSSE_(SEL)  15mn
18 ISULELLA  30mn
55 LOSSE 5mn
78 LOZARI 30mn
76 MALFACU 3h30 (Ruines)
88 MARAGHJU 1h30 (Ruines)
57 MATA 1h30 (Ruines)
41 MATRA  1h00
58 MERIA 20mn
25 MICALONA 30mn
49 MIOMO 15mn
75 MURTELLA 3h00
72 NEGRU  15mn
71 NONZA 30mn
7 OMIGNA  1h30
6 ORCHINU  1H
77 OSTRICONI 1h30 (Ruines)
14 PARATA  1h30
12 PELLUSELLA 45mn (Ruines)
53 PIETRACORBARA  1h20 (Ruines)
39 PINAREDDU  2h30
61 POGHJU 20mn
54 PORTICCIOLU 20mn (Ruines)
36 PORTO-VECCHIO En_Ville
4 PORTO  20mn
45 PRUNETTU 30mn
46 PUNTA_d_ARCU  30mn
30 ROCCAPINA  1h30
60 RUGLIANU 1h00
51 SACRU  30mn (Ruines)
9 SAGONE 5mn
74 SAINT-FLORENT  1h00
80 SALECCIA 30mn (Ruines)
63 SANTA_MARIA 2h30
34 SANT_AMANZA 1h30 (Ruines)
38 SAN_CIPRIANU  30mn (Ruines)
68 SCALO 30mn
56 SENEQUE 1h00
28 SENETOSA 7h
52 SISCO 30mn (Ruines)
84 SPANU  30mn
35 SPONSAGLIA 2h00 (Ruines)
29 TIZZA  20mn
87 TRUCCIA 2h30 (Ruines)
59 TUMINU 20mn
31 ULMETU 40mn